mardi 7 février 2017

Portrait de famille [moderne]

Je vous présente aujourd'hui Floriane et Melanie, dont j'ai découvert le compte au détour de mes pérégrinations sur IG. Je me suis rendue compte que Floriane suivait le mien... J'ai découvert leur histoire, touchante et suis entrée dans leur vie virtuelle aussi naturellement qu'elles nous laisse le faire, car Floriane est très active et généreuse sur Instagram. Floriane et Melanie sont mamans de Luna, un ange parti trop tôt, et nous leur souhaitons de tout cœur que leurs projets se réalisent!



 
Quelle est l'histoire de votre couple ? 

Nous nous sommes rencontrées pour la toute première fois en été 2012 dans la maison de retraite où toutes deux faisions des remplacements. Elle en animation. Moi dans les soins. J'avais 20 ans et elle 19 ans. On était très loin du coup de foudre. J'étais encore amoureuse de mon ex et elle hétéro. 
Mel à organisé une sortie à la ferme courant juillet avec nos résidents de la maison de retraite. Elle m'a invité à y aller avec elle. C'est à partir de ce moment qu'on a commencé à faire connaissance vraiment. Parce que finalement on passait notre temps à se croiser dans les couloirs. 
Et puis durant cet été là on est allé à la piscine, au cinéma, se promener en forêt... Mais c'était vraiment amical ! Aucune arrière pensées. 
Puis fin aout je suis reparti à Strasbourg pour mes études, a 800 kms d'elle. 
On se parlait quasiment tous les jours sur Messenger. Elle est venue passer un long week end en Alsace en novembre. Au bout de deux jours je voulais qu'elle parte. Je supportais pas l'avoir dans mon quotidien. Je l'aimais bien mais de loin. 
Puis en janvier 2013 je suis tombée en dépression, elle a été là jour et nuit. Elle m'écoutait pleurer pendant des heures. Elle est même venue me rendre visite pendant mon hospitalisation en service de psychiatrie. J'étais pas agréable avec elle mais elle était la. 
Quand on était séparée on s'écrivait 100 message par jour. On s'endormait face à la webcam. Elle me faisait réviser mes cours d'infirmière à travers la webcam. Bref on se séparait jamais. 
En avril 2013 elle est revenu en Alsace passer une semaine à la maison. On s'est beaucoup rapproché. A ce moment là je réalisais que je tombais amoureuse d'elle. Mais elle elle était a mille lieux d'avoir des sentiments amoureux pour moi. Son départ a été douloureux, et on a commencé à se dire que ce serait chouette qu'elle vienne faire ses études en Alsace. Mais c'était de l'ordre de l'imaginaire. 
Juin 2013 elle revient à nouveau passer 1 semaine en Alsace. Moi je ne rentrais que l'été et à noël dans notre région (Maine et Loire / Sarthe). Et là, dès qu'elle a franchi la porte de mon studio, on s'est allongé sur mon lit une place, on a mît un film en streaming. Le film c'était "Oscar et la dame rose". Au fur et à mesure du film on s'est rapproché puis on s'est embrassé. Je m'en souviens comme si c'était hier. 
C'était les vacances d'été, on est rentré ensemble dans nos familles, puis on s'est demandé si on continuait notre relation, si c'était sérieux ou si c'était juste de passage. Et on a décidé de s'aimer. Sa mère l'a très mal accepté. Mes parents connaissaient déjà mon homosexualité donc ils ont acceptés mon choix même s'ils espéraient qu'après ma rupture je me mette en couple avec un homme. 
21 Aout 2013 elle quitte tout : famille, travail, études... Pour partir avec moi a Strasbourg. On a vécu dans 20m2 à deux pendant 1 an. Elle a repris ses études à Strasbourg. On a failli se quitter. Puis finalement on a réalisé que c'était pas possible d'être l'une sans l'autre. Et on a loué un premier appartement plus grand, puis un second encore plus grand. On a obtenu nos diplômés en 2015. On s'est pacsée cette même année. Puis fiancée aussi en 2015 : une demande en mariage en haut de la tour Montparnasse à Paris. C'est pas le rêve ? 
Depuis le 29/06/2013 on file le parfait amour. Notre relation c'est une passion partagée pour la photographie et la vidéographie, c'est des voyages, c'est de la pâtisserie, c'est des "je t'aime" 278.312 fois par jour, c'est des disputes parfois mais vite réconciliées... Bref c'est du bonheur. 

Et donc, cette envie d'enfant ? 

Ce désir je l'ai depuis l'adolescence. Parents divorcés, rapports difficiles avec ma mère surtout à l'adolescence, je crois que c'est ce qui m'a donné ce désir très prématurément. Je voulais MA famille à moi.
Mel, de son côté, a toujours voulu des enfants mais "pas tout de suite". Quand on est sorti ensemble je lui ai dit "homo ou pas, rien ne m'empêchera d'être maman. Sache le". On a entendu d'être diplômée et d'avoir un CDI chacune pour réfléchir sérieusement au projet. Et je me souviens, juin 2015, il fait beau, les oiseaux chantent, et Mel me dit "c'est bon, je suis prête... Prête à être maman avec toi" ! Je lui ai sauté au coup, je l'ai embrassé, j'ai pleuré de joie... Bref un des plus beaux souvenirs de ma vie.

Comment avez vous fait ? 

Nos moyens financiers étant bof a l'époque puisqu'on sortait d'études. On a décidé de chercher un donneur. Chose pas simple entre nous. Beaucoup de pervers sur la toile et peu de gens honnête. Puis on a rencontré le notre, un homme adorable, dispo, arrangeant ... Bref je serai hétéro je l'épouserai ... Lol ... On voulait un homme brun, teint mat, yeux foncés ... Enfin un homme avec les mêmes caractéristiques physiques que nous deux. C'est finalement un blond aux yeux bleus. ^^ 
On procède par insemination artisanale. Et la première a eu lieu en septembre 2015 
Au sixième cycle d'essai ça a marché. J'ai appris le 23/02/2016 que j'étais enceint. Quelle joie. Mais malheureusement elle n'aura été que de courtes durées. Le 30 avril, echo du 1er trimestre. On nous annonce une clarté nucale a 7. Le 2 mai on est attendu à la maternité pour faire une échographie plus poussée et un prélèvement trophoblastique. Le compte rendu échographique est lourd : pas de cerveau, pas de rein, pas de vessie, un pneumothorax, une fente palatine, un retard de croissance mais un petit coeur qui bat fort et à rythme normal. Le 4 mai on est entendu pour nous annoncer le résultat du prélèvement de placenta : c'est une triploïdie (69 chromosomes au lieu de 46). C'est incompatible avec la vie. Et c'est une fille. Elle s'appellera Luna. On décide de mettre fin à la grossesse et à ses souffrance. 
Je rentre à la maternité le 8 mai au soirLe 9 mai à 8h on me déclenche. Après des contractions douloureuses, une péridurale difficile à poser et une hémorragie, Luna est née à 13:20. Elle mesure 7cm et pèse 80g. Notre minuscule tout petit bébé est magnifique. 

Maried or not maried ?? 

Futures mariées pour le 20/05/2017. Mariage qu'on organise depuis 2015. Mariage champetre à la campagne avec des fleurs, du rose pâle, de la toile de jute, de la dentelle, des rondins de bois brut, 120 personnes, un photobooth, un candy bar, un service à table... Bref, un mariage simple à notre image ! 

Des projets ? 

Bien sûr. On désir toujours ce bébé. Donc on a repris les essais bébés avec le même donneur tout de suite après mon retour de couche. Depuis janvier 2017 nous avons une aide médicale. Nous avons un dossier à la clinique eugin à Barcelone au cas où ça marche pas avec les traitements et notre donneur en France. 
Projet également de quitter l'Alsace et de retrouver s'installer dans le Maine et Loire près de nos familles. 
Projet de racheter la ferme de mes grands parents. 

Notre famille aujourd'hui ? 

Nous deux, notre petite étoile Luna, notre chat Flocon et notre lapin Avoine. Le chat et le lapin font leur nuit et sont propres mais ils nous font autant de bêtises que des enfants :) ... On apprend ^^ 



 


Vous pouvez suivre leurs aventures sur son compte Instagram @enattentedunbebepoussin
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire