mardi 27 septembre 2016

Délivrance! Un accouchement sous haute surveillance.





Si l'on n'a pas joué à l'euromillion le jour de l'annonce de cette grossesse triple, m'est-avis que nous avons épuisé notre quota de chance pour les siècles à venir, sur 10 générations lors de leur naissance!

Je ne t'ai toujours pas raconté la fin de ma grossesse, difficile et incertaine, mais j'ai le besoin ces temps-ci d'évacuer toutes les émotions par lesquelles je suis passée depuis 18 mois. 

Pourquoi aujourd'hui j'ai besoin de te parler de cet état qui a caractérisé la naissance de mes chouquettes... Surement parce que nous pouvons maintenant dire que nous avons passé le plus dur! Surement parce que je vois passer beaucoup de témoignages de mamans de multiples dont les grossesses ne finissent pas comme elles ont commencé... Surement parce que je mesure tout les jours la chance que nous avons d'avoir des enfants, les 4, en bonne santé et très vives. 

Je vais commencer par le commencement... Enfin, meme si je kiffe te faire découvrir mon histoire dans un ordre dont la chronologie est toute relative, tu commences à me connaitre... 

Le commencement: l'accouchement quoi!

On ne peut pas dire que l'on n'avait pas été prévenu, et que leur naissance à 32 SA était un exploit. Je pense même qu'ici on peut parler de miracle, vu que j'ai été cerclée à 21SA sur la table d'accouchement. Oui oui tu as bien lu, 21SA, les bébés ne sont pas considérés comme viables (d'ou les émotions fortes depuis 18 mois). Alors autant te dire que le jour de leur naissance, même si je me suis encore dit que c'était trop tôt, j'étais plutôt fière de mon combat, de notre combat.

La veille de l'accouchement, je me présente aux urgences avec ces contractions régulières qui ont rythmé ma grossesse, mais, nouvelle done, elles font super mal les charognes! J'ai fait une écho le matin meme, je sais que les filles pèsent 1,8kg et qu'elles vont bien, que leur pronostique vital n'est plus engagé. Comment te dire que maintenant je crois Dieu (mon obstétricien remember!) quand il me dit que les issues des grossesses hyper-multiples se jouent au mental! Et ben moi, je te dis que si j'avais un doute j'en ai plus: la  j'ai un mental de Winner! Bref, le vendredi, je me présente aux urgences obstétrique en leur annonçant fièrement que j'ai des contractions douloureuses et régulières! Oui oui fièrement parce que lors de la naissance de Juliette, alors que j'étais dilatée à 5, il parait que comme je n'avais pas mal, je n'étais pas en train d'accoucher!! (retour à la case maison, sans passer par la salle de travail) Non mais blague à part, nous avons eu de la chance que Juju supporte bien les contractions, parce que tout s'est fait à la maison ou presque! 

Donc, fière d'être sure que ce ne soit pas un faux travail et, rembarrée par la sage-femme des urgences:

Moi: "je viens parce que j'ai des contractions régulières ET DOULOUREUSES"
Elle: "Vous êtes à quel terme?" 
Moi: "32SA"
Elle, affolée: "Ouhlala mais c'est beaucoup trop tôt!"
Moi perplexe, genre elle a un scanner à la place des yeux et voit forcément mes bébés dans mon ventre: "mais... j'attends des triplés..." quelle évidence!
Elle: "Ah oui alors je vais vous installer mais avant attendez dans la salle d'attente"

Arf, 1/2 sésame seulement... Tu as déjà attendu sur une chaise en plastique pendant ce qui m'a semblé être une éternité, alors que tu n'as pas eu le droit de t'assoir depuis 2 mois, donc que tu as perdu tout le rembourrage de ton cher fessier et qu'en plus de ça, tu as des contractions DOULOUREUSES je te dis?

Bref, test pipi classique, et attente en salle d'examen. Le col n'a pas bougé, ouf, en même temps, c'est le cerclage qui le tient! Ouf parce que lorsque l'on te cercle, il faut impérativement couper le cerclage avant l'accouchement , sinon, en gros, les bébés passent quand meme et RIP ton col de l'utérus! Déjà que le mien est bien mal en point, alors bon!

Finalement, on m'installe vite et je suis examinée. Ah oui effectivement, les bébés appuient sur le col... Bon on va faire une écho, et pose de monitoring. Classique quoi! Sauf que moi, la petite phrase de Dieu la dernière fois que l'on s'est vu, n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde, voir, j'avais gagné en qualité auditive ce jour là: 
"La prochaine fois sera la bonne, on n'essayera plus d'arrêter l'accouchement, vous avez assez souffert" 
Ahhhhh merci pour la compréhension. 

Donc je sais, je sens que c'est pour ce soir! L'obstétricien de garde passe la tete dans la salle, me dit ce que je sais déjà, que je suis en travail, mais qu'ils vont tenter le tout pour le tout, et me descendre une fois de plus en salle de naissance pour tenter de stopper l'accouchement, avec l'accord de Dieu! Patatra! Encore une perf, et mes veines qui petent à force d'avoir été piquées et d'avoir subit des traitements agressifs pour endiguer la propagation de bactéries vicieuses qui avaient cru qu'elles pourraient entamer mon moral d'acier. 3, que dis-je, 4 tentatives plus tard, on me pique sur la main arghhh! Je te rappelle ou non ma phobie des aiguilles? 



Bon, je relativise, je me dis que c'est vraiment mieux pour les bébés, et je suis si fière d'être arrivée à 31+6 (ben oui la veille on est a 31+6) mais le deal avec Dieu c'était 32. Un deal est un deal, je tiens le coup. En fait je tiens surtout le coup parce que, hormones de grossesses obligent, je crois encore naïvement que je vais pouvoir accoucher par voie basse (la dingue quoi!)




Salle de naissance, Tractocile et autres batteries de médicaments administrés en seringues automatiques, celles la meme que tu ne peux pas mouiller mais que tu dois te trimbaler partout, douche et WC compris... Celles la meme qui t'obligent à dormir le bras tendu et qui sonnent toutes les 3 heures (jour ET NUIT) pour être rechargées... Bref, contre toute attente, les contractions se calment, je n'en reviens pas moi meme... On peut dire que je les aurais mérité ces bébés!

On me monte en chambre, il doit être 3 ou 4h du mat, au 2eme, encore, en grossesse patho, alors que je reve du 4eme, les chambres avec bébés (non mais en plus je reve vraiment parce que je sais que je n'aurais pas mes bébés avec moi une fois l'accouchement passé). Nous dormons 3h avant que le petit dej ne frappe à la porte, puis le balai de monitoring, prise de tension, ménage et autres entrées dans la chambre (meme le réparateur de la ligne de téléphone s'y est mis!).

12h, on me sert mon plateau repas (du poulet, oui oui parce qu'à Pellegrin, ils ont un élevage de poulet en batterie, et comme cette année est une bonne année à Poulet, ils en servent à tous le repas!), je dis a Maman A que tout est calme, les bébés ont joué à cache-cache avec les capteurs du monito, je l'ai encore sur le ventre... (On m'en a tellement fait, que le gel qu'ils utilisent irritent ma nouvelle carapace zébrée qui me sert de ventre), elle peut aller récupérer Juliette chez Tata Lulu et l'amener dans un parc de jeux pour profiter d'elle un petit peu, ce qu'elle fait. 



14h, les contractions reprennent, de plus belle. Shit, Maman A vient de partir...et d'arriver au parc de jeux. Je la préviens, mais n'ai plus aucun espoir d'accoucher un jour, et pense jouer mon rôle de couveuse jusqu'a la fin des temps. Enfin... elle a le temps hein, le temps qu'ils me redescendent en salle de naissance pour me passer du tractomachin et la cure de celestruc, afin d'arrêter une fois de plus le travail. Oui, sauf que le 3eme Jumeaux (terme d'echographe) nous fait des blagues et ne supporte plus les contractions. En meme temps, la pauvre, il faut la comprendre, elle est dans mes cotes, et les contractions la plie en 2 mais dans le mauvais sens! 

Direction la salle de naissance pour en savoir plus... Maman A arrive, je ne veux pas savoir comment elle a roulé et dans quel état elle a re-deposé Juliette chez Tata Lulu... Toujours est-il qu'elle est la à 16h. Re Monito en bas, des fois que depuis le matin il ait changé. Bah oui, si tu calcules bien, je le porte depuis le matin 9h... Le meme apôtre de Dieu que la veille passe la tete dans la salle, avec le pédiatre. A ce moment la, quand le pédiatre commence à m'expliquer ce qu'il va se passer pour mes bébés, les stades de prématurité toussa toussa, un doute me chatouille l'esprit... Vais-je accoucher? IMPOSSIBLE, ok on est a 32 SA  mais ils ne VEULENT pas que j'accouche. 

Et la, contre toute attente, après confirmation de la parole de Dieu, l'apôtre m'annonce que je vais passer au bloc et qu'ils ne vont pas tenter la voie basse. WHAT? Je vais accoucher? Mais non je ne peux pas, c'est beaucoup trop tôt, je ne VEUX PLUS!!! Elles vont être trop petites, et si si, je les supporte très bien ces contractions, je ne suis pliés en 2 que toutes les 3 minutes, mais le reste du temps je gère comme une chef! Je peux encore tenir au moins 2 semaines et je suis laaaaaargeeeee!

Direction le bloc, on ne m'écoute pas et on file, un créneau s'est libéré. Il est 19h. Pause de la Rachi-anesthésie, une vieille copine maintenant, on s'est rencontré lors du cerclage. Sauf que lors du cerclage je ne l'ai pas du tout supporté, et la, il est hors de question que je rate la naissance de mes filles! Nan mais! 
Vite vite il faut s'allonger, parce qu'elle prend très vite et que je ne sens déjà plus mes jambes, sauf que tu as déjà essayé de te mouvoir avec un bide digne de gargantua sur une table qui ressemble à un poutre de 10cm avec les jambes engourdies? La bonne blague... Mais je les comprends, me soulever avec mes 3 bébés dans le ventre pour m'allonger, chaud chaud! Le champ sous le nez, je négocie pour qu'il soit reculé sous le menton, sous peine de crise d'angoisse. L'anesthésiste me raconte sa vie pour me garder éveillée, j'entends au loin l'obstétricien pester parce qu'une poche a rompu et vue le splotch que j'ai entendu, elle était bien garnie, et l'anesthésiste me dire: le premier bébé est la, regardez, il passe, oui mais ou?, le temps de regarder au bon endroit, je ne vois que le 3eme bebe passer, Emma et ses billes noires ouvertes sur le monde. J'ai entendu mes bébés crier et il parait que tout ce petit monde va bien... 



19h12: Apolline, 1,745KG est née
19h13: Camille , 1,875 Kg est née
19h14: Emma, 1,745Kg est née

Je dis à Maman A et au Doc dans un souffle de soulagement: "je passe le relais, j'ai fais mon job, je ne suis plus responsable!" 






Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires: