jeudi 26 novembre 2015

Fontanelle bombée... Faut pas deconner



Le mois de Novembre aura été un mois bien triste et bien compliqué, il n'est pas encore fini mais j'espère qu'il s'achèvera sur cette dernière péripétie...

En chiffres, (j'aime les chiffres), nous avons vu le médecin 27 fois, et je ne compte pas les fois où il est venu pour 2,3,4 ou même 6 malades, nous avons eu 3 bronchiolites, 2 varicelles (mais on attend la 3eme), 2 angines, une bronchite, une voiture forcée et vandalisée, un pneu crevé, un de mes grand-père adoré qui s'en est allé dans les étoiles, 1 hospitalisation et j'ai été malade 29 jours sur 30 à peu près... Et le mois n'est pas fini... Je ne compte pas là dedans la difficulté des tragiques événements de Paris, Tunis, Bamako et la grosse chute de moral qui va avec le tout...

Ce billet n'aura donc sûrement pas la légèreté habituelle ... 

Dans le tas, vous aurez retenu la varicelle bien sur :)... Apolline l'a sortie en premier, étonnant quand on sait qu'elle est vraiment très résistante pour une crevette de 40 cm à la naissance, en même temps que cousin Axel, sympa hein! Nous savions donc que les 2 autres étaient des petits incubateurs ambulants. La question n'était donc pas si elles allaient la sortir, mais quand et comment! Et comme prévu, Camille a suivi, loin, très loin des quelques petits boutons d'Apolline la Warrior! Moins étonnant... Camille, plus grande que ses sœurs, mais bien plus fragile... 

Après la découverte des boutons dans la nuit d'un dimanche au lundi, au reveil, je vois le joli petit crâne de ma puce qui a changé de forme, clairement bombé au niveau de la fontanelle. Sur le coup, je ne m'alerte pas, elle est en forme, comme un bébé qui sort la varicelle peut l'être, mais appelle tout de même mon pere (Dr House ou plutôt Dr Grappy, hyper fort en diagnostique! Si si je suis hyper objective!). Les consignes: surveiller l'état de conscience et les vomissements... Fontanelle bombée = pression intracrânienne trop forte... Bon ok, je me dis: "elle va avoir mal à la tete..."

Petit mine de bouchon torturé et ravagé par la varicelle


Finalement, je commence à avoir un doute, je me demande si elle est vraiment si bombée que ce que j'observe. Il me faut un avis objectif! Les personnes qui les voient autant que moi, si ce n'est plus? La creche! Ni une ni deux, j'emballe tout le monde et m'en vais demander l'avis de M la gentille Puer... Pas besoin de la voir, à peine arrivées, Nanny S constate et me le fait remarquer... En même temps, comment aurais-je pu le louper! On est passé de gonflement léger sur le diamètre d'une balle de golf à un gonflement plus prononcé sur le diamètre d'une balle de tennis! Et Camille qui ne réagit pas aux stimulations...! Alors la, pas besoin d'attendre M la gentille Puer pour aller direct aux urgences... D'autant que maman A vient de m'appeler pour me dire qu'elle a demandé l'avis du pédiatre de Néonat qui les a suivi, et qu'il a pris le temps de sortir de réunion pour lui dire: "direct aux urgences!"
Connaissant le Monsieur, très bon en médecine, mais clairement moins en contact humain, le message était clair!

Me voilà repartie avec Camille sous le bras, ( si si je mets moins de temps en portant un enfant à bout de bras qu'en maniant le pousse-pousse dans les rues encombrées, et le mot est faible, de Bordeaux) pour aller récupérer le Tank, prendre un sac et y fourrer tout l'indispensable pour passer la journée aux urgences (gâteaux, chargeur d'iPhone qui ne tient jamais la batterie, couches, bib, lolettes, porte bébé, mytosil, mouchoirs, les indispensables!, mais bien sûr, pas le doudou hein! Pour quoi faire pffff! Pas non plus de pyjama ou de couverture bien chaude et douillette pour réconforter bébé... Plan B, je ferai office de couverture et de doudou... T'as qu'à croire ;)) et décoller. Je ne te dis pas le mulet! J'ai quand même le temps, en marchant, de plaisanter par SMS  avec ma super cops et associée A sur le fait que je devrais prendre un abonnement avec option premium top confort aux urgences. Si si tu sais, l'option qui garantie le fast-pass ticket...

J'arrive aux urgences un peu comme une harpie, heureusement que je n'ai pas croisé un miroir je pense, le nez rougi de mon mégagrosrhume que je me traine depuis un mois, le cheveu plat et luisant d'avoir trop séjourné sous un bonnet, la faute au froid, l'oeil hagard qui dit "mayday mayday", et pour autant, personne ne me prend en pitié, avec mon chargement bien encombrant. L'attente commence! Oui oui, avant même d'avoir pu m'annoncer et que l'on me propose de m'assoir dans la salle d'attente/de repos/de repas/dortoir qui fait office de triage aux urgences.Finalement, j'aurais du venir avec les 3, ça marche mieux!

Au bout de 15 minutes, (vrai de vrai, avec ma super montre connectée, je peux voir l'heure!!) le miracle se produit, quelqu'un daigne s’arrêter et me demander pourquoi je viens, alors que 28 personnes au par avant m'ont superbement ignoré, bousculé, marché dessus, et j'en passe. Mon petit paquet ne fait peur a personne! J'ai juste le temps de dire fontanelle bombée que je suis téléportée dans un box ou arrivent en urgence 2 infirmières et 2 pédiatres, et pas les externes hein, les vrais de vrais.
Ça commence a sentir le roussi l'histoire.
On me bombarde de questions: est-ce qu'elle avait ça avant? Les boutons depuis quand? Et la fontanelle depuis quand? Les traitements? La température? Le comportement? A-t-elle mangé? J’étais aux urgences 3 jours avant parce que Juliette avait malencontreusement écrasé un membre d'Apolline avec son cheval à bascule (on ne saura jamais lequel, c'est dingue comme ce genre d'accident à le don de se produire lorsque l'on a le dos tourné une seule seconde...) et l'empressement était bien moindre!
C'est plus le roussi que ça sent, mais le cramoisi à ce stade...
Ils ne vont tout de même pas me la charcuter sur place la?! On nous met dans un box, enfin on tente. Les urgences sont blindées, on se croirait dans une jungle,la pédiatre s'est fait piquer le box qu'elle nous avait préparé le temps de venir nous chercher... Pas grave, on va attendre sur une chaise.. la bleue la, entre les 2 gros balaises, elle est très bien! Ah non? surtout pas? un box a tout prix? Bon la c'est sur, y a un problème... Sauf que c'est à ce moment la, celui ou tu réalises qu'on te cache quelque chose, que tu voudrais bien qu'on prenne le temps de t'en dire plus... Mais ce n'est que 2h plus tard, après avoir vu 3 pédiatres surchargés,d’où les 2h... pour contre-diagnostique, qu'on te lâche au détour d'une phrase:"bon et bien on va faire une prise de sang, une échographie, et en fonction des résultats, une ponction lombaire pour éliminer les différents diagnostiques, notamment la méningite..."


Paie ta tete de maman inquiete, MAIS dans notre box 4*


Je pense que même avec un bac -12 en médecine, tout le monde SAIT que la méningite c'est grave ET contagieux. Alors déjà que tu flippais ta race par le protocole mis en place (masques et sur-blouse jaune fluo, pour la varicelle qu'ils disaient) maintenant tu tachycardes à mort et sue glacé! WHAT? Fait pas comme si c’était pas important ce que tu viens de dire, tu l'as dit 2 fois dans 2 phrases différentes mais je l'ai bien entendu ce gros mot! J'essaye de ne pas paraitre pour ce que je suis en mon fort intérieur, une grosse angoissée de la vie pour mes enfants chéris adorés. Et puis une ponction lombaire sur un si petit bébé? Vous allez l'anesthésier au moins! D'abord l'echo et la prise de sang? Ok. Vous ai-je parlé de ma phobie des aiguilles???

1 nouvelle heure d'attente (c'est sur on n'avait pas le temps pour poser un patch magique pour éliminer la douleur de la PDS et la terreur de bébé que le maintient de tout son poids pour éviter qu'il bouge pendant qu'on le pique et surpique parce que c'est un scoop, les bébés à 6 mois, et ben ils sont potelés et on ne voit pas les veines!) la prise de sang est faite et mon cœur de maman est en miette. On part pour l’écho, et la, on croise le Dr "Bizarre et pas fort en communication mais super bon dans son métier", qui nous dit: "s' il y a la varicelle en même temps, ça doit être une méningite virale, c'est beaucoup moins grave!" Bon, même si le mot méningite est encore présent, j'ai envie de lui rouler une pelle!
.
Les resultats sont bons, le Pr qui réalise l'echo du cerveau plaisante pour me détendre, même Camille gazouille, l'ambiance est aussi conviviale qu'autour d'un plat de cassoulet... On se relache un peu. S'il plaisante, c'est qu'il n'y a rien d'anormal hein?
Et la, The question: " le papa a une grosse tete?"
J'ai failli m'étouffer de rire tellement je ne voyais pas le rapport.
Moi: "aucune idée"
Lui : "... ",
Moi: " Nous sommes 2 mamans et le donneur est anonyme",
Lui: "ah... parce que c'est génétique",
Moi: "quoi... qu'est-ce qui est génétique?",
Lui: "la grosse tête"
Moi: "Ah! et donc?"
Lui (je vous la fait courte et sans les terme techniques): "et bien si la tete est grosse, les canaux dans lequel passe le liquide qui est dans le cerveau sont plus larges, et en cas d'inflammation, il y a plus de liquide ce qui fait gonfler la fontanelle car c'est le seul espace qu'a le crane pour gonfler"
Moi: "Ah, donc ce n'est pas une méningite"
Lui: "Ce n'est pas exclu, mais je pense que tout vient de la grosse tete. C'est un diagnostique à ne pas exclure, mais ce n'est qu'une minorité des diagnostiques qui présentent ce symptôme! Attention, 2eme roulage de pelle en vue (oui je suis vulgaire, mais après tout ça, j'ai le droit ++).

On redescend aux urgences avec le sésame qui prouve que m'a fille n'a "qu'une grosse tête" ET une varicelle, pour retrouver notre box, qui a bien sur été pris, même si tous nos effets sont encore dedans?! Camille n'est toujours pas très au top, on ne coupe pas à la ponction lombaire... Et la je flippe. Vous êtes sur? Vous êtes débordés la, je vais plutôt rentrer et libérer ce box 4*. Maman A est arrivée sur ces entre-faits, me raisonne et précise à la pédiatre que mon self-control est quelque peu défaillant en présence d'aiguilles, particulièrement si l'on touche à mes filles. Les urgences étant saturées, on nous monte en chambre...je respire, parce que même si la ponction lombaire est obligatoire pour éliminer la méningite, je sais qu'ils font attention au bien-être de l'enfant et que ce ne sera pas fait dans la précipitation. Pour la PL, Camille à tout de même le droit à un patch magique... Maigre consolation...

Le temps de nous mettre dans une jolie chambre (sans blague, elles sont franchement pas mal et le couchage accompagnant est bien), nous rassurons et expliquons à Camille ce qui va se passer, mais je pense que nous n'insistons pas assez sur le fait que nous ne serons pas avec elle, surement parce que je garde un secret espoir de me faire oublier quand les pédiatres et l’anesthésiste arriveront. Raté... Je suis gentillement dirigée vers la sortie... Le cœur lourd, j'entends mon bébé pleurer longuement et je sens qu'elle est paniquée, je trouve que c'est long et je ne peux m’empêcher de surveiller ce qu'ils lui font au travers d'une micro fenêtre qu'ils ont oublié de masquer... Pas longtemps, je ne supporte pas ce que je vois... je préfère m'en aller pour ne plus entendre et ne plus voir. Même si je sais que c'est pour son bien, j'ai du mal à me contenir et à y voir l’intérêt de la chose. Je retrouve mon bébé tout paniqué, mais étrangement assez calme en même temps. On me dit qu'elle a été parfaite et à peu pleurer. Mon oeil!

Ce que je constate, c'est qu'elle est morte de faim parce qu'on lui a fait sauter 2 biberons, au cas ou, à 6 mois c'est long, qu'elle a supporté toute cette journée et un gros bib ca la réconforte, qu'elle est paniquée dès que je sors de son champ de vision. Je ne peux pas la prendre dans mes bras car, pour éviter les maux de tête, il faut la laisser 2h allongée après le geste... Donc bib allongée dans le lit, et les câlins de réconfort attendront encore...  Elle finit par s'endormir mais se réveille régulièrement avec de gros sanglots. Des que j'ai l'impression qu'elle est dans un sommeil profond, je rentre vite à la maison ou maman A m'attend avec ses 3 soeurs, pour lui prendre un pyjama, un turbulette, son doudou afin de lui faire un petit lit tout douillet et comme a la maison, mais à l'hopital.... Le temps de voler un bisou à chacune et je suis de retour. Ma jolie Camille se réveille, toujours en panique. Je lui parle beaucoup, essaye de l’apaiser.

Une jolie 1ère fois dans tout ça: Camille prend son bib toute seule

J'espère que toute cette aventure ne va pas modifier la confiance naturelle de Camille, ne va pas la marquer trop longtemps, mais je pense que la trace de cette journée restera...

Au final, une fontanelle bombée ce n'est pas anodin. Nous avons de la chance, pour Camille rien de grave, les résultats de la ponction sont bons, elle a seulement une grosse tête. Elle reprend du poil de la bête, se remet. Je me demande tous les jours si je n'aurais pas mieux fait de la garder à la maison et de ne pas m'affoler... J'aurais préféré éviter tout cela.

Les retrouvailles avec Doudou D'Amour dans un petit lit douillet
Emma, mon petit poussin, à ton tour, on est rodé!
Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. rolala pauv' petite puce !!
    Plein de courage à toi et bon rétablissement à Camille

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Des bisous à vous toutes et vivement décembre...
    Malgré ce bien douloureux épisode, je trouve ta plume superbe et tu m'as quand même fais rire ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Fiouu ! Et dire que je trouvais mon mois de novembre chargé (laryngite, bronchite, deux bronchiolite, une infection pulmonaire, rgo toujours présents, des séances de kiné respi pas toujours au top et moi malade 3 semaines sur 3), je vois que je suis pas la seule. Heureusement rien de trop grave pour la petite puce. Plein de bisous. J'espère que le mois de décembre sera plus sympa avec vous..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire :) et désolée pour le retard de réponse! Je vois que nous avons eu le meme moi de novembre... Et ton mois de décembre? Chez nous tout s'est un petit peu calmé, mais en meme temps... comment faire plus chargé? lol

      Supprimer